Aveu de faiblesses

Un meurtre, un suspect… Reste à obtenir les aveux. Lorsque le suspect est un jeune de 16 ans, fragile, moqué pour sa laideur et issu d’une famille « originale », il suffit de frapper un peu du poing sur la table et de passer du gentil au méchant flic pour le faire craquer. Et si l’avocat et le juge ne sont pas trop curieux…

Au cachot !

Aveu de faiblesses de Frédéric Viguier
Aveu de faiblesses de Frédéric Viguier

Et c’est à ce moment que le roman commence une seconde partie, moins crade, mais plus subtile et qui donne toute sa saveur à ce roman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.