Le mobile

A la recherche d’éléments concrets pour écrire un roman, l’auteur se décide de s’inspirer de ses voisins. Mais un roman avec un meurtre… Alors, comment les motiver pour y trouver toute cette matière première.

Le mobile de Javier Cercas
Le mobile de Javier Cercas

C’est drôle et ridicule, comme une prétentieuse mise en abyme d’un auteur plein de malicieuse autodérision.

Aveu de faiblesses

Un meurtre, un suspect… Reste à obtenir les aveux. Lorsque le suspect est un jeune de 16 ans, fragile, moqué pour sa laideur et issu d’une famille « originale », il suffit de frapper un peu du poing sur la table et de passer du gentil au méchant flic pour le faire craquer. Et si l’avocat et le juge ne sont pas trop curieux…

Au cachot !

Aveu de faiblesses de Frédéric Viguier
Aveu de faiblesses de Frédéric Viguier

Et c’est à ce moment que le roman commence une seconde partie, moins crade, mais plus subtile et qui donne toute sa saveur à ce roman.

Le toutamoi

Pas de commissaire Montalbano, pas de Sicile… Juste une atmosphère pesante, un peu gluante qui pousse à aller jusqu’à la fin pour comprendre là où ça coince, là où ça a dérapé et saisir ce malaise qui prend dès les premières pages. Avec cette femme, très belle, sexuelle, à qui le mari, eunuque impuissant offre d’éphémères éphèbes pour la combler.

le toutamoi de Andrea Camilleri
le toutamoi de Andrea Camilleri

Elle est pas nette cette Arianna… mais elle est si belle, mystérieuse et envoûtante. Comme une sirène qui appelle les marins pour les perdre dans les vases des hauts-fonds.

Trois jours et une vie

Un suspense à la lenteur rurale, une tension qui monte par échelons, des événements qui se télescopent dans un réalisme glaçant. Un chien mort et tout s’emballe dans une spirale morbide.

Trois jours et une vie de Pierre Lemaitre
Trois jours et une vie de Pierre Lemaitre

Trois périodes de la vie d’Antoine pour un fait divers avec un dénouement salement tendu.

Une femme dangereuse

Ça commence plutôt bien cette histoire! Une femme qui, après vous avoir sauvé la vie, vous demande si vous seriez prêt à tout pour elle.
    Même tuer ?
    Même la tuer, elle ?
Oui, c’est une histoire qui commence diablement bien.

Une femme dangereuse de Jérôme Prieur
Une femme dangereuse de Jérôme Prieur

Et pis après, ça s’emmêle, s’enconfusionne, s’entricotte et s’emberlificotte.

Ciao connard : un conte qui décompte

Ouais, ça débute très bien. Mais quand les aphorismes s’alignent façon exercices de styles, c’est usant. Et au quatrième cri primal, j’ai commencé à douter de mes capacités à poursuivre.

Ciao connard de Florian Eglin
Ciao connard de Florian Eglin

Et enfin, que penser de la fin ?